Les conseils du mas 3: LA TACTIQUE

Les conseils du Mas 3: LA TACTIQUE

Bonjour à toutes et tous.

Aujourd’hui nous allons parler de tactique. Nous resterons très général. On ne va pas aborder les différents schémas tactiques, les différentes situations de jeux, car ce sont des pages qu’il faudrait écrire.
Attention la tactique ce n’est pas simple, cela fait appel à votre capacité de réflexion, et cela pendant le déroulement du match.

Qu’est-ce que la tactique ? C’est définir un plan de bataille, pour gagner le point, et qui doit répondre à 2 questions : que fait l’adversaire qui me gêne ?
Qu’est ce qui pourrait gêner l’adversaire que je pourrais faire ?

La tactique commence dès l’échauffement. C’est un moment important à ne surtout pas négliger. Au delà de se régler, de s’échauffer musculairement,…. c’est aussi un moment pour observer l’adversaire : gaucher/droitier, revers à 1 ou 2 mains,…… Je prends déjà des informations sur son profil.
Ensuite je continue ma phase d’évaluation pendant les 2/3 premiers jeux, qui sont des rounds d’observations : jeux offensif/défensif, frappe à plat ou gros lift, coup fort/faible,…..
A ce moment là j’ai assez d’éléments pour savoir ce que je dois faire, ou quelles solutions je dois trouver aux problèmes qu’ils me posent.
Ensuite tout cela doit être ajusté en cours de match pendant les temps morts. C’est à dire entre chaque point et surtout pendant la minute 30 de repos aux changements de côté. Je dois me reposer les questions sur ce qui se passe sur le terrain et quelles solutions je dois adopter.

Maintenant abordons l’aspect un peu plus tactique du jeu.
Un point ne se joue pas à l’emporte pièce, où l’on frappe une balle et il se passe ce qui se passe. Non, un point se construit, et avec logique. 4 phases de construction après le service et le retour.

1/ neutralisation de l’adversaire en privilégiant les diagonales
2/déstabilisation de l’adversaire par une balle qui va le gener, pour le faire raccourcir
3/ sur cette balle courte que j’ai provoquée, j’attaque, j’agresse, pour provoquer la faute ou une balle encore plus facile
4/apres avoir suivi à la volée, ou être resté au fond mais dans une attitude avancée et agressive je viens conclure le point.
Je ne rentrerai pas dans les détails de comment neutraliser, comment déstabiliser ou comment attaquer.
Mais vous devez comprendre qu’un point se construit par étape, et que de la réussite d’une étape découle la suivante !!

Dernier point, pour essayer de mettre en place ce cheminement de construction, vous devez choisir d’une façon précise, ce que vous voulez faire pour gagner le point qui arrive, quelles sont, au moins, la ou les 2 premières frappes que vous allez effectuer. Pendant un temps mort, vous devez décider de comment vous allez servir ou retourner, et de la 1er frappe qui va suivre votre service ou retour. Éviter de jouer à l’improviste, prévoyez !!!

J’ai bien conscience que tout cela est facile à dire mais sur le terrain beaucoup plus dur. La tactique c’est assez subtil !
Un terrain de tennis est un plateau d’échec avec 4 cases, les 2 carrés de service et les 2 carrés du fond (si on prolonge virtuellement la ligne médiane), et la balle est le pion que je déplace sur le plateau pour gener l’adversaire, en pensant que cette balle/pion dessine des trajectoires qui elles aussi ont leur importance !!!!!

Au tennis, à niveau à peu près équivalent, ce n’est pas le plus fort qui gagne, mais le plus intelligent !!!.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *