Macaronade : Raymond et Jean-Paul sur un nuage !

Pour certains il y a la St Louis, pour d’autres le tournoi interne mais pour nos « irlandais », le tournoi à ne pas manquer est celui de la célèbre Macaronade qui a connu son épilogue aujourd’hui. Devant une assistance toujours aussi nombreuse, Jean-Paul et Raymond sont venu à bout de Marc et Jean au terme d’un combat acharné sur le score de 6/3 4/6 7/5. Toutes nos félicitations à ces 4 Messieurs ainsi qu’à tous les participants de ce très beau tournoi.

 La macaronade c’est quoi ?

Definition 1 :
Le nom « MACARONADE  » est sétois, non la spécialité. Ce plat a été importé à Séte par les immigrants italiens (pêcheurs) venant au XVIIII siécle de Gaeta (italie) et début XX iéme de Cetera petit village de la province de Salerne (Italie) prés de Naples. Le nom macaronade prononcé en italien macaronadé est venu par un mélange de dialecte Napolitain avec du français qui se parlait dans le milieu de la pêche sétoise à cette époque.
La macaronade est composée de macaronis et de brageoles (un mélange particulier de viande de boeuf et de sauce tomate).
Chaque famille sétoise garde secrète sa propre formule de la macaronade. Il existe en effet de nombreuses variétés de recettes, particulièrement en ce qui concerne le choix de la viande (variantes à base de chair à saucisse, de paupiette de veau, de lardons, etc…) et la conception de la sauce tomate.
Définition 2 :
Le nom « MACARONADE » est attribué à un tournoi ( très amical ) de tennis en double reservé aux « vieux » qui ont du temps libre. Caractéristique à retenir : c’est le sort ( bon ou mauvais ), qui vous attribue un partenaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>